Halte au gaspillage alimentaire

La classe jardin s’est intéressée au gaspillage alimentaire. C’est un sujet qui touche toutes les générations. Tous les élèves de la classe avouent d’ailleurs avoir déjà gaspillé de la nourriture. En  France, le gaspillage alimentaire représente 10 millions de tonnes d’aliments jetés par an.

Les coulisses de la cantine

Les 11 et le 15 février, les élèves de 2de7 ont visité les cuisines du lycée pour en savoir plus sur la façon dont les repas sont préparés, mais aussi ce que deviennent les restes alimentaires. 

« Nous sommes les seconde 7 et on en a trop dans notre assiette ! »

Les élèves ont rencontré M. Gallet, gestionnaire du lycée, et M. Plat, le chef cuisinier qui leur a communiqué sa passion pour la cuisine. Pour assurer les 650 repas quotidiens, 3 cuisiniers, 2 pâtissiers, 1 réceptionniste et des aides pour éplucher les légumes et préparer les entrées sont là dès l’aurore. M. Plat élabore tous les menus, en incluant le plus possible des produits frais, issus de l’agriculture raisonnée et locale. Le prix d’un repas est d’environ 5 euros, il est voté par le Conseil régional et inclut les coûts de fabrication et ceux du personnel. Les équipements sont financés grâce aux impôts.

Des entrées au choix et toujours délicieuses

Le processus de recyclage

Pour aller dans les salles des cuisines, les élèves ont dû enfilé une combinaison, des sur-chaussures et une charlotte… afin d’éviter tout risque de contamination. Les contrôles sont très stricts à tous les niveaux !

Les élèves ont découvert que le pain qui n’est pas consommé, est récupéré dans des poubelles et donné à une association pour nourrir les chevaux. Depuis que ce tri a été mis en place, le chef a pu remarquer une réduction du gaspillage du pain. C’est très encourageant, mais M. Plat a rappelé qu’il faut faire attention et ne pas jeter autre chose que du pain !

Le déshydrateur

Les autres déchets suivent un processus de recyclage différent : les restes alimentaires sont soit placés dans le déshydrateur pour devenir de l’engrais « superpuissant », soit envoyés dans les usines de méthanisation (processus naturel biologique de dégradation de la matière organique).

Sensibiliser les élèves à la lutte contre le gaspillage

Suite à cette visite de la cantine, la classe s’est mise d’accord pour intervenir auprès des élèves pour les encourager à changer leur habitudes. Après avoir préparé des affiches, les élèves se sont investis dans la préparation de l’intervention prévue le mardi 14 mai.

Tous les élèves se sont prêtés au jeu pour faire passer le message auprès d’élèves de seconde 2 et 3 : ces derniers ont paru surpris, mais sont restés attentifs et ont fini par applaudir le « spectacle ». Dans la classe, quelques-uns se sont sentis gênés par cette démarche, mais cela restera une expérience enrichissante.

Mention spécial pour Mmes Poissonnier et Lavigne qui se sont données au maximum pour rendre cette expérience intéressante. Les élèves ont pu s’exprimer en public, s’entraîner à cet exercice qui va prendre de l’importance dans les années futures au lycée et acquérir de l’expérience. 

Article rédigé par Honorine Guinault, élève de 2de7.