Simon Josserand

Par le 28 août 2017

 



Quel est votre parcours et quels sont vos objectifs ?

Mon parcours est d’abord fait de multiples déménagements en raison des mutations professionnelles de mes parents. J’ai finalement pu me stabiliser après mon arrivée à Chalon sur Saône en 2012.

J’ai intégré le lycée Mathias en 2014. A l’époque, je n’avais pas encore de réels objectifs d’études, mais j’étais très intéressé par l’Histoire et l’actualité et j’ai commencé à lire la presse régulièrement. J’ai choisi la filière scientifique parce que j’estimais qu’elle était en mesure de m’offrir les meilleures perspectives d’études supérieures.

J’ai réellement pris goût au travail en première dans les matières littéraires (Français, Histoire) et scientifiques (les Mathématiques notamment).

Vous êtes pris à Science Po. Qu’est-ce qui vous a motivé dans ce choix de poursuite d’études ?

J’ai vite compris, qu’outre un intérêt pour les Mathématiques, les sciences humaines et sociales m’intéressaient particulièrement.

En ce sens, l’idée de postuler à un Institut d’étude Politique était pour moi une suite logique. Dès lors, intégrer Sciences Po Paris était mon principal objectif et sachant que le concours était très exigeant, j’ai suivi la préparation à Emiland Gauthey d’Avril 2016 jusqu’à ma rentrée en Terminale.

Grâce à mon dossier, j’ai pu être dispensé d’épreuves écrites début février et passer directement l’oral fin Mai.

Celui-ci s’est déroulé un mois avant le bac à Paris devant un jury très exigeant, composé de deux professeurs d’Histoire.

J’ai ainsi été admis au double diplôme à Sciences Po Paris et à la Freie Universität à Berlin pour un cursus de 4 ans.

J’ai toujours eu un lien très fort avec l’Allemagne. J’ai participé en classe de sixième à un programme d’échange de 6 mois, période durant laquelle j’ai pu acquérir de solides bases en langue Allemande.

Cette expérience, difficile dans un premier temps, m’a néanmoins permis d’effectuer de nombreux séjours dans ce pays ; séjours scolaires ou plus récemment professionnels avec un stage en collectivité l’année dernière.

Comment décririez-vous vos années au lycée Mathias ?

Mes années au lycée Mathias furent pour moi une réelle construction personnelle. J’ai pu y grandir et apprendre dans un cadre me permettant de garder les pieds sur terre, ce qui pousse au travail et au dépassement de soi, surtout lorsque l’on est entouré d’une bonne équipe pédagogique et de camarades de classe eux aussi très motivés.

Ma terminale aura été une année intense et très enrichissante avec beaucoup de travail pour les cours au lycée ainsi que pour la préparation au concours.


Avez-vous un message pour les futurs élèves du lycée Mathias ?

J’invite tous les lycéens du lycée Mathias à prendre des initiatives et à s’investir dans des projets collectifs.

Enfin, il me semble nécessaire de rappeler à chacun(e) qu’il/elle peut s’il/elle le désire postuler et se présenter dans les filières les plus réputées où, au final, seul le travail est récompensé.

Surtout : pas d’autocensure !