Hugo Pratt : Lignes d’horizons

Par le 5 décembre 2018

Avec la classe de Littérature et sociétés, nous avons visité le 6 novembre 2018 l’exposition Hugo Pratt, Lignes d’horizon au Musée des Confluences à Lyon.

Emeric : Hugo Pratt est né en Italie en 1927 et il est mort en Suisse en 1995. Son père faisait partie des « chemises noires », un mouvement fasciste (NB. l’Italie est dirigée par B. Mussolini depuis 1922).

Céline : Hugo Pratt a 10 ans lorsqu’il part en Ethiopie rejoindre son père qui est chargé de réprimer les mouvements indépendantistes (NB. l’Ethiopie est à l’époque une colonie italienne).

Diazen : Capturé par les Anglais, son père meurt et c’est dans un camp de prisonniers qu’Hugo Pratt achète ses premiers comics.

Amira : C’est grâce à sa grand-mère qu’il réalise son 1er dessin : en allant avec elle à la plage, il voit un plongeur portant un énorme casque et une combinaison sortir de l’eau. Comme il est impressionné, sa grand-mère lui a donne une feuille et lui dit de dessiner ce qu’il voit.

Céline : Hugo Pratt débute dans le métier de dessinateur en 1945. Il dessine en noir et blanc, en s’inspirant du style de Milton Caniff, qui dira plus tard de lui qu’il avait « l’intelligence des doigts ».

Edgar : L’œuvre la plus connue d’Hugo Pratt est Corto Maltese, dont le 1er numéro paraît en 1967 dans le magazine Pif Gadget.

Laura : C’est d’abord un échec commercial, mais la BD est publiée plus tard comme roman graphique et c’est un succès car Hugo Pratt s’adresse, non plus seulement aux enfants, mais aux adultes !

Emeric : Fils d’un marin et d’une bohémienne, Corto Maltese est un pirate, riche et romantique (NB. incarnation parfaite de l’anti-héros), qui voyage aux quatre coins du monde.

Asmae : Tous ces voyages, nous avons pu les vivre pleinement car chaque espace de l’exposition est dédié à une partie du monde évoquée dans ses BD.

Mélissa : Dès l’entrée de l’exposition, la 1ère chose que nous avons vu ce sont des voiles de bateaux, ce qui faisait directement référence au voyage.

Jessica : La visite est un mini tour du monde, nous suivons les aventures de Corto Maltese.

Laura : La « table des vents » attire beaucoup de monde. Au milieu, on peut y voir un chat qui représente la ville de Venise, d’où est originaire Hugo Pratt. On y voit également des bulles avec tous les personnages qu’il a créé.

Alice : Cette exposition nous fait voyager, et découvrir les populations et cultures de tous les continents.

Emeric : Cette exposition m’a beaucoup plu, il y a de jolis dessins et un beau décor. J’ai adoré le fait qu’Hugo Pratt se soit inspiré de ses voyages pour faire ses dessins.

Mélissa : On a vu un masques d’Indonésie, un bouclier africain et une coiffes indienne, et même une tête réduite d’une tribu américaine qui en a choqué plus d’un dans le groupe !

Anna : Cette exposition est très ludique et, alors que je pensais m’ennuyer, ça m’en rendue curieuse. L’histoire d’Hugo Pratt est fantastique, il est passionné et cela se ressent dans ses dessins et histoires. Il est avide de culture et nous emporte dans des mondes totalement différents, juste à la force de sa plume. Et puis, dans ses BD, nous rencontrons des femmes qui sont des leaders, qui ont du caractère, fument, conduisent,…. On voit ici qu’Hugo Pratt est très en avance sur son temps et ça m’a vraiment touchée.

Camille : Moi qui n’ai pas l’habitude de lire des bandes dessinées, cette exposition m’a donné envie d’en lire !

Laura : Un très grand merci à notre médiatrice Agathe, qui a été super et nous a très bien expliqué cette exposition. C’était très intéressant et enrichissant. J’en suis ressortie avec de très beaux souvenirs.

Nous vous avons peut-être donné envie de découvrir cette exposition, alors sachez que vous avez la possibilité d’y aller jusqu’au 24 mars 2019.